L'avis de... Jean-François Monteil, managing director d’Alexander Hughes France

« Il faut être capable d’attirer des talents étrangers dans la capitale »

le 19/05/2011 L'AGEFI Hebdo

Pour quelles raisons la finance attache-t-elle autant d’importance à l’expérience internationale ?

Les banques, et particulièrement en financement et investissement, sont organisées en lignes de métiers mondiales. C’est donc un atout que d’avoir appréhendé des cultures et des modes de fonctionnement différents. Or en France, contrairement à ce que l’on peut observer à Londres ou en Asie, les équipes restent en majorité franco-françaises. Aujourd’hui, il ne suffit pas de convaincre les Français de rester à Paris, il faut aussi être capable d’y attirer des talents étrangers.

Peut-on créer cet environnement multiculturel à Paris ?

La qualité des formations, en attirant des étudiants étrangers, constitue un vivier de recrutement. Paris a aussi la chance d’offrir une meilleure qualité de vie que bien d’autres villes. Mais le plus dur reste à faire : créer une dynamique professionnelle. Paris commence à utiliser les mêmes armes que les autres places : créer un cadre fiscal attractif, mettre l’accent sur l’innovation et développer des niches (comme les quants). C’est à ce prix que l’on pourra peut être un jour rivaliser avec Londres ou New York dans le cœur des financiers.

A lire aussi