Dossier BONUS

GESTION D’ACTIFS - Réductions à géométrie variable

le 25/04/2013 L'AGEFI Hebdo

A l’heure où les députés européens veulent aussi limiter les bonus des gérants d’actifs, ces derniers ont vu leur prime variable enregistrer cette année « un recul de 15 % à 30 % par rapport à l’an passé, indique Nadia Tortel, associée du cabinet Singer & Hamilton. Les fixes n’ont pas évolué ». Comme toujours, les situations de ces professionnels diffèrent sensiblement d’une maison à une autre. « En gestion de portefeuille, la baisse des bonus est très variable d’une structure de gestion à une autre et d’une classe d’actifs à une autre. Par exemple, les classes d’actifs crédit 'high yield' et marchés émergents sont les moins touchées par la baisse des bonus, remarque l’associée du cabinet de chasse de têtes. Certains gérants performants ont même obtenu des bonus supérieurs en 2012 au bonus 2011. La multigestion ayant quant à elle poursuivi son mouvement de contraction, les salaires s’en ressentent. » Sur les fixes, la différence d’approche reste toujours assez nette entre les établissements français et les structures anglo-saxonnes. Par ailleurs, en ce qui concerne la fonction commerciale, la tendance est aussi à la baisse. « Lorsque l’année a été particulièrement positive, les bonus sont, au mieux, restés inchangés », affirme Nadia Tortel. 

A lire aussi