Portrait Guillaume Gozlan, directeur du développement de Monabanq

Un futurologue chez Monabanq

le 19/05/2011 L'AGEFI Hebdo

La banque en ligne, c’est presque une vocation pour Guillaume Gozlan, 40 ans, directeur du développement de Monabanq. Sa première connexion à internet remonte à 1993. Trois ans plus tard, il recevait le prix Richelieu du discours sur les autoroutes de l’information, avant d’obtenir une autre distinction pour un ouvrage sur le management des connaissances. Si le jeune Guillaume Gozlan a commencé sa carrière comme consultant, son penchant naturel pour l’innovation et les technologies l’a vite conduit à rejoindre Banque Directe dès 1997. Là, il prend en charge la refonte des processus et des systèmes d’information afin de les adapter à la relation téléphonique, puis au web en tant que responsable e-banking. C’est la grande période de la bulle internet, les nouvelles technologies foisonnent, les projets se multiplient. Puis Banque Directe devient Axa Banque en 2002, Guillaume Gozlan prend alors la direction internet et organisation et explore les nombreuses possibilités du web bancaire : site client, site prospect, site pour les réseaux du groupe, amélioration des processus... Une expérience solide qui, en 2006, le mène chez Monabanq où il devient directeur du marketing et de la relation clients. « Il fallait inventer une banque en ligne, résolument nouvelle, avec une marque de fabrique forte sur internet, l'innovation utile et le service client, et ce sur un rythme soutenu », se rappelle-t-il. A la différence des autres, Monabanq mise sur la relation humaine et sur une innovation au service des clients, ce que Guillaume Gozlan est chargé de concrétiser. C’est ainsi que naît le Monascope, un outil simple de gestion budgétaire, suivi de la Carte qui épargne, du bordereau numérique et du Visiorendez-vous… En 2009, Guillaume Gozlan devient directeur du développement, enjeu crucial pour Monabanq, désormais clairement identifiée comme la petite banque en ligne innovante copiée par les grandes.

A lire aussi