Les financiers inquiets, pas les régulateurs

le 06/01/2011 L'AGEFI Hebdo

Simon Lewis, directeur exécutif de l’Association pour les marchés financiers en Europe (AFME)

« Ces exigences signifient que les banques opérant en Europe et les banques européennes à travers le monde subiront un désavantage compétitif, à moins d’un accord mondial sur les pratiques de rémunération » (10 décembre 2010)

Michael Fallon, député britannique conservateur

« Pourquoi voulez-vous encadrer les ‘hedge funds’, le ‘private equity’, les dérivés et le courtage à haute fréquence si ces choses ne sont pas à l’origine de la crise ? Pourquoi donc, si ce n’est pour mettre à mal la profondeur du marché britannique ? » (La Tribune, 14 décembre 2010)

Michel Barnier, commissaire européen chargé du Marché intérieur et des Services

« Je doute fortement d’une prochaine fuite des talents vers l’Asie ou ailleurs dans le monde » (Financial Times, 13 décembre 2010)

A lire aussi