Dossier BONUS

FINANCEMENTS STRUCTURES - Légère amélioration

le 25/04/2013 L'AGEFI Hebdo

Légère embellie pour les professionnels des financements structurés après une année 2012 marquée par des bonus « souvent en chute de près de 50 % par rapport aux années précédentes, rappelle Denis Marcadet, président de Vendôme Associés. Les banques françaises ont longtemps brillé dans ces activités mais elles font l’objet pour les financements longs, consommateurs de bilan et peu adaptés au cadre réglementaire, d’une réduction drastique de voilure, de fermeture d’activité à l’étranger ou d’arrêt ». Néanmoins, le financement de projet et le financement d’acquisition à effet de levier « tirent leur épingle du jeu, compte tenu d’une année 2012 plutôt satisfaisante en termes d’activité », relève le dirigeant du cabinet de chasse de têtes. Ainsi, les bonus en financement de projets sont en ligne avec ceux de 2011, mais ils s’inscrivent en deçà pour les financements LBO (leveraged buy-out) où la différenciation est de mise. La partie en cash n’excède généralement pas 100.000 euros et le différé (cash et/ou actions) l’est sur trois ans. Les fixes restent, eux, « toujours à l’arrêt, note Denis Marcadet. Ils ont été stabilisés depuis au moins trois ans, seuls quelques rares rattrapages sont visibles sur les 'petites' rémunérations ».

A lire aussi