L’avis de... Imke Rodriguez, directrice générale du cabinet de chasse de têtes Diamond Search, à Madrid

« En raison du chômage, les cadres espagnols évoluent à l’international »

le 25/04/2013 L'AGEFI Hebdo

Comment évolue la mobilité internationale dans le secteur financier espagnol ?

La mobilité internationale a commencé avec l’expansion des groupes financiers espagnols. Depuis deux ans, elle augmente en raison du chômage. Les banques espagnoles n’ont pas de culture très internationale comparé à d’autres où il est plus habituel de faire bouger les cadres d’un pays à l’autre.

Dans quels pays les banques espagnoles envoient-elles leurs cadres ?

L’Amérique latine mais aussi l’Allemagne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni… Pour les postes de direction, les banques choisiront toujours un Espagnol et pour les autres postes, ce sont des locaux. La culture du « conquistador » prévaut. La structure de ces banques est hiérarchique, patriarcale.

La carrière internationale est-elle déterminante ?

L’orientation internationale des salariés acquiert de plus en plus d’importance. Jusqu’à présent, le marché local en Espagne était très important mais avec la mondialisation, un parcours qui passe par l'étranger devient nécessaire pour faire face à la concurrence. Ce sont surtout les jeunes qui optent pour cette voie. Ceux qui ont plus de quinze ans d’expérience le font car ils n’ont pas d’autre choix. Les Espagnols sont très attachés à leurs racines et à leur famille.

A lire aussi