Témoignage Alexandra Hayate, 23 ans, recrutée en «graduate program» chez Commerzbank à Londres

« En entretien, il faut aussi répondre aux questions sur notre personnalité »

le 04/04/2013 L'AGEFI Hebdo

»

« Je suis diplômée de l’Edhec et c’est une amie qui m’a parlé d’AlumnEye. J’étais intéressée car je cherchais un stage à Londres, où les processus de recrutement sont très sélectifs. Pour décrocher mon 'graduate program', je suis ainsi passée par un 'assessment center'

(session d’évaluation, NDLR).En plus des nombreuses questions techniques auxquelles nous sommes confrontés, il faut répondre aux questions liées à notre personnalité, ce qui nécessite un véritable travail au préalable. Avec AlumnEye, j’ai pu échanger avec des intervenants de grandes banques. Ce sont de jeunes professionnels mais c’est un avantage car ils font passer des entretiens, et sont bien placés pour parler des politiques d’embauche, d’autant que leur propre recrutement est encore 'frais' dans leur esprit. On peut les contacter par mail après la formation, c’est un vrai réseau. Avoir un réseau, c’est justement la clé dans les métiers de la finance. Cette formation a un coût, c’est vrai, mes parents me l’ont financée mais si c’était à refaire, je la referais. Sur le plan financier, l’idéal serait que cette formation soit proposée directement dans les écoles à travers des partenariats. »

A lire aussi