Portrait Jad Ariss, directeur des ressources humaines et secrétaire général d’Axa France

Un DRH qui vient du monde opérationnel

le 19/05/2011 L'AGEFI Hebdo

A 45 ans, Jad Ariss affiche un profil atypique pour un directeur des ressources humaines (DRH), fonction qu’il occupe chez Axa France depuis novembre 2009 (avec celle de secrétaire général depuis janvier 2011). En effet, cet ancien HEC, qui a passé seize années chez Axa, n’avait pas d’expérience dans ce domaine. « Lorsque l’on m’a proposé cette fonction, j’étais un peu perplexe car je ne suis pas un expert du droit du travail et mes expériences sont plutôt opérationnelles », dit-il lui-même. Après avoir débuté à 21 ans chez McKinsey (il y restera huit ans), Jad Ariss devient directeur financier d’Axa Global Risks, l’entité dédiée aux grands risques industriels. Quatre ans plus tard, il est directeur de la communication financière, poste où il faut « toujours rendre des comptes ! Aux analystes financiers, aux actionnaires, aux investisseurs… ». « C’est une fonction qui permet de très bien connaître toutes les activités du groupe, en France et à l’étranger. » Secrétaire général de l’assureur en 2001, il devient directeur des assurances IARD (incendie accident risques divers) en 2007 : « Jusque-là, je n’avais pas été en relation directe avec des entreprises clientes. C’était donc un grand plongeon : gérer les réseaux de distribution, tout en fixant une stratégie pour des femmes et des hommes que l’on souhaite embarquer dans une aventure d’entreprise. On a vraiment les manettes et c’est passionnant. » Aujourd’hui, le DRH, titulaire du prestigieux MBA de Wharton (effectué à 23 ans), a parmi ses priorités « l’adaptation aux évolutions démographiques de l’entreprise, l’accompagnement des transformations (comme celle de la numérisation de tous les documents papier) et la promotion de la diversité ». « Ce qui m’intéresse, c’est d’accompagner les collaborateurs individuellement dans leur évolution de carrière », tient à souligner ce féru d’opéra.

A lire aussi