Rencontre avec… Patrick Dumoulin, directeur général de l’institut Great Place To Work

« Pour les dirigeants, progrès social et progrès économique sont liés »

le 26/04/2012 L'AGEFI Hebdo

Comment réalisez-vous votre palmarès annuel des entreprises où il fait bon travailler ?

Nous adressons aux salariés un questionnaire confidentiel de 59 affirmations telles que, par exemple, « dans cette entreprise, l’ambiance est conviviale », « les conditions de sécurité sont remplies », etc. Par ailleurs, un audit managérial sur les modalités de recrutement, le partage des fruits de la croissance est réalisé, sur la base des déclarations de la direction qui doit fournir des preuves à l’appui. L’évaluation des salariés compte pour deux tiers, l’audit managérial pour un tiers de l’appréciation. Une entreprise nous rémunère 3.900 euros minimum pour que nous analysions ses résultats, mais ce montant varie en fonction du degré de restitution aux directions.

Quelles évolutions observez-vous ?

A 82 %, les salariés interrogés considèrent que leur employeur est une entreprise où, dans l’ensemble, il fait bon travailler. De plus en plus de dirigeants s’engagent personnellement sur la qualité de vie au travail. Ils ont l’intime conviction qu’un salarié bien sur son lieu travail sera profitable, que progrès social et progrès économique sont liés.

Il fait bon vivre dans mon entreprise.

A lire aussi