Témoignage Nathalie Lachgar, 42 ans, conseillère clientèle particuliers/retraités chez Groupama Rhône Alpes Auvergne

« Depuis deux ans, je 'télétravaille' quatre jours par semaine »

le 23/05/2013 L'AGEFI Hebdo

« Cela fait deux ans que je 'télétravaille' quatre jours par semaine. Je m’étais portée volontaire lorsque l’entreprise a mis ce système en place. A cause des embouteillages, je mettais tous les jours deux heures pour aller travailler. Mais mon ancienneté et mon implication dans mon activité professionnelle ont aussi contribué à l’acceptation de ma demande de télétravail. Ma fonction commerciale s’y prêtait bien. Je prends des appels entrants de clients ou prospects, j’utilise aussi l’e-mail et le fax, et très peu le papier. L’entreprise m’a fourni le matériel : deux ordinateurs, un fixe et un portable, et un casque sans fil. L’abonnement internet est aussi pris en charge. Le télétravail est une chance. Je peux être aux cotés de mes enfants, il y a un côté rassurant et en même temps on peut s’épanouir professionnellement. Je travaillais dans un 'open space', il y avait du bruit, certains parlaient fort. L’inconvénient est de ne pas être toujours au courant de toutes les informations importantes. On les reçoit par e-mail mais on ne les identifie pas dans le flot de courriels. Parfois, il peut aussi arriver que les collègues vous oublient ! Il faut beaucoup parler, communiquer pour montrer que l’on est toujours là. »

A lire aussi