L’avis de... Antoine Morgaut, directeur Europe et Amérique du Sud du cabinet de recrutement Robert Walters

« Pour dénicher ces talents, il faut procéder par chasse pure »

le 13/01/2011 L'AGEFI Hebdo

Qu’est-ce qui caractérise le recrutement de commerciaux aux profils atypiques ?

Pour réagir face à une guerre des talents qui s’intensifie depuis mi-2010, les banques et les assureurs s’intéressent à des profils moins classiques, mais ils veillent à recruter des personnes qui ont un projet de carrière sur la durée. Il faut savoir que les commerciaux confirmés âgés de 30-35 ans ne sont pas les plus mobiles. Ils préfèrent les carrières stables et ne répondent jamais aux annonces d’emploi. Pour les dénicher, il faut donc procéder par chasse pure et ce n’est pas toujours facile.

Comment évoluent leurs salaires ?

Dans le secteur de l’assurance où le problème de la pyramide des âges existe comme dans la banque, on s’arrache littéralement ces profils de commerciaux, surtout ceux qui sont très expérimentés. Cette forte demande de la part des assureurs tire à la hausse les parts de rémunération variable car il y a des acteurs de petite et moyenne taille qui se montrent plutôt généreux. Les salaires fixes des commerciaux seniors peuvent atteindre 70.000 euros, contre 40.000 à 50.000 euros pour de jeunes trentenaires confirmés.

A lire aussi