Témoignage Geoffroy Enjolras, 30 ans, maître de conférences à l’Université Aix-Marseille

« Un degré appréciable d’autonomie dans le choix des sujets »

le 24/05/2012 L'AGEFI Hebdo

« La majorité de mes camarades de promotion du magistère Ingénieur-Economiste à Aix-Marseille a choisi de partir à Paris et de travailler dans le secteur privé. Pour ma part, je me suis passionné pour la recherche et j’ai poursuivi mes études par un DEA en économétrie où j’ai appris les fondements de la finance et la modélisation économétrique des données, et enfin par une thèse en sciences de gestion sur l’‘assurabilité’ des catastrophes naturelles réalisée à Montpellier. J’ai bénéficié d’un contrat d’allocataire-moniteur de l’enseignement supérieur qui permet d’être financé pendant trois ans par le Ministère de la Recherche tout en donnant des cours. Au-delà de la satisfaction intellectuelle, la recherche m’offre un degré appréciable d’autonomie et de liberté dans le choix des sujets que j’étudie. En revanche, elle doit trouver sa place à l’université aux côtés des cours et des activités pédagogiques. Le chercheur peut également compter sur des missions ponctuelles de recherche pour le secteur privé ou sur des contrats de recherche publique. Ces derniers permettent de participer à des conférences où l’on peut exposer et valoriser sa recherche. »

A lire aussi