Début d’année maussade à l’international

le 14/02/2013 L'AGEFI Hebdo

Hors des frontières françaises, la situation de l’emploi dans le secteur financier n’est pas plus rassurante. Selon le site internet eFinancialCareers, les offres de postes au Royaume-Uni ont dégringolé de 31 % en janvier dernier par rapport à la même période de 2012. Les banquiers de la City ne sont pas sortis de l’ornière puisque selon les prévisions très suivies du Centre for Economics and Business Research, la place londonienne verra encore disparaître 13.000 emplois cette année. Les effectifs seront ainsi ramenés à 237.000, le niveau le plus bas atteint depuis 1993. Le continent asiatique n’est pas épargné, avec une chute de 24 % du nombre d’offres, tandis qu’elles accusent une baisse de 20 % aux Etats-Unis. En un an, les offres d’emploi se sont contractées de 26 % sur l’ensemble des places financières américaine, britannique, européenne et asiatique. Et les banques de financement et d’investissement (BFI) n’ont pas fini de licencier. Une étude récente de Roland Berger prévoit que les BFI devraient perdre 75.000 emplois d’ici à 2017, soit 15 % de leurs effectifs.

A lire aussi