Témoignage Côme Morgain, 35 ans, directeur chez Financière de Courcelles

« Dans une grande structure, on construit sa carrière. Dans une petite, on la crée »

le 12/09/2013 L'AGEFI Hebdo

« Après dix années passés dans les fusions-acquisitions (M&A) dans des sociétés de conseil et des grands groupes comme Areva T&D et Nexity, je souhaitais revenir en banque d’affaires pour mettre mes expériences acquises au service de nos clients. Je voulais aussi vivre une belle aventure humaine et entrepreneuriale. J’ai rejoint Financière de Courcelles après avoir été contacté par un cabinet de chasse de têtes. Cela a toujours été un souhait de rejoindre une petite structure de conseil en M&A, plus flexible, réactive et peut-être plus présente… Dans un grand groupe, on construit sa carrière. Dans une petite société, on la crée car il faut apporter une connaissance globale en M&A, développer son sens du contact et de l’autonomie. C’est ce que je recherchais, donc je me suis adapté facilement au sein de cette société qui compte au total 25 collaborateurs ayant une proximité forte avec les dirigeants et un grand professionnalisme. Dans le métier de la banque d’affaires, la notoriété est importante car elle rassure. Financière de Courcelles est présente à Paris depuis 1928, sa notoriété n’est plus à faire même si notre devoir d’excellence est renforcé par la nécessité de la confirmer. »

A lire aussi