Témoignage Marie-Aimée de Dampierre, managing partner de Hogan Lovells Paris

« Créer des occasions de se rencontrer dans le cadre d’événements internes »

le 20/09/2012 L'AGEFI Hebdo

« Les cabinets Lovells et Hogan & Hartson ont fusionné en mai 2010 pour devenir Hogan Lovells. J’ai pris, pour ma part, la tête du bureau parisien en tant que 'co-managing partner' avec James Vaudoyer. Le rapprochement a réuni à Paris deux entités avec une histoire et une culture qui leur étaient propres. Travailler ensemble, en confiance, ne se décrète pas. Nous avons appris à nous connaître. J’ai notamment contribué à la mise en place de groupes, composés d’avocats issus de différentes pratiques, ou bien encore à la création d’occasions de se rencontrer dans le cadre d’événements internes réunissant l’ensemble des membres du cabinet. Lors d’une fusion, la communication joue un rôle primordial et doit se faire de manière fluide et transparente ; c’est entre autres ce que j’ai essayé de développer et de faire perdurer. Aujourd’hui, deux ans plus tard, je crois que nous avons tous le sentiment d’appartenir à une seule firme, avec un projet commun. Je pense que l’intégration et l’esprit d’équipe sont deux facteurs clés de réussite lorsque deux cabinets se rapprochent. »

A lire aussi