BNP Paribas révise les contrats de ses traders à la City

le 04/07/2013 L'AGEFI Hebdo

Dans son édition datée du 27 juin, Le Monde rapporte que la banque de la rue d’Antin a donné quatre semaines à 150 opérateurs de marché expatriés de longue date à Londres pour choisir entre un contrat de travail britannique ou… revenir à Paris. Une option que certains ne veulent pas envisager car leur rémunération serait inférieure en France et qu’aucun poste similaire ne pourrait leur être proposé. En acceptant un contrat local, ces financiers craignent aussi de ne plus bénéficier de la même sécurité juridique. De son côté, BNP Paribas, dont un grand nombre des salariés de la banque d’investissement est basé à Londres, indique vouloir appliquer un traitement équitable à tous ses collaborateurs outre-Manche, certains ayant déjà des contrats locaux, moins avantageux que ceux de droit français. Et elle assure ne pas avoir d’objectif de suppressions de postes.

A lire aussi