TEMOIGNAGE Lieve Mostrey, directrice générale d’Euroclear, ancienne « chief operating officer » chez Fortis Bank

« Beaucoup souhaitaient faire table rase du passé »

le 09/12/2010 L'AGEFI Hebdo

« Chez Fortis, nous nous trouvions dans une très forte incertitude quant à notre avenir. Lorsque BNP Paribas est arrivé avec un projet pour notre banque le 6 octobre 2008, ce fut un véritable soulagement. Nous l’avons ressenti comme un sauvetage. L’intégration devait se faire rapidement, avant décembre, mais les autorités belges ont dû geler la transaction suite à des plaintes d’actionnaires. Cette période a été encore plus terrible. Nous ne savions pas du tout ce que nous allions devenir. En tant que manager et présidente du conseil d’entreprise, nous avons multiplié les réunions et les efforts de communication avec l’ensemble des salariés. Nous essayions de continuer à servir nos clients malgré tout. Mais c’était très émotionnel et violent. Du coup, lorsque nous avons eu l’autorisation de fusionner avec BNP Paribas en avril 2009, nous étions plus que prêts. Beaucoup souhaitaient faire table rase du passé et supprimer la marque Fortis, symbole de mauvais souvenirs, pour recommencer une nouvelle vie avec BNP Paribas. Cette dernière est d’ailleurs vraiment arrivée en respectant notre spécificité de banque locale. Certains ont même appris le néerlandais ! »

A lire aussi