L’avis de… Géraldine Guilluy, responsable des projets solidarités au sein de l’association IMS-Entreprendre pour la Cité

« Avoir une approche solidaire est un facteur de différenciation »

le 14/07/2011 L'AGEFI Hebdo

Quel était l’objectif des « Défis Mecenova » dont la première édition s’est tenue du 20 au 24 juin derniers ?

2011 est l’année européenne du bénévolat. Nous avons voulu faire connaître les pratiques des entreprises en la matière et permettre à celles qui ont participé à notre événement de s’inscrire dans une dynamique collective. Ainsi, plusieurs établissements ont accepté de mener des actions durant cette semaine : Crédit Agricole SA, HSBC, Société Générale, Banque Populaire Côte d’Azur…

Ces opérations sur lesquelles les établissements financiers communiquent sont-elles vraiment concrètes ?

La communication externe n’est pas le but. Il y a un réel enjeu RH pour les entreprises. Aujourd’hui, les salariés souhaitent que les valeurs portées par leurs employeurs, comme la solidarité, soient plus que des concepts et expriment une vraie réalité. Les jeunes notamment, sont très sensibles à cela, ils ne veulent pas de beaux discours, ils veulent du concret. Et pour une entreprise qui a besoin d’attirer des talents, avoir une approche solidaire est un facteur de différenciation.

A lire aussi