Dossier Profils gagnants

Ascension interne de jeunes dirigeants dans l'assurance

le 19/05/2011 L'AGEFI Hebdo

Si le secteur n'a pas connu de transferts significatifs depuis la crise, certains talents ont cependant pris du galon.

Moins affectée par la crise que d’autres secteurs financiers, l’assurance n’a pas eu à faire la révolution dans ses états-majors. « Le secteur n’a pas connu de transferts particulièrement significatifs ces dernières années », note Lawrence Trefi, associé au cabinet Heidrick & Struggles. Seule exception, Pierre Garcin (50 ans) qui a quitté Axa pour prendre la direction des assurances du groupe BPCE. « Le secteur est encore en sureffectif et il attend le 'papy-boom' et les nombreux départs à la retraite que cela va générer, poursuit-il. Pourtant, l’assurance reste un secteur porteur pour une carrière. » La période a en effet permis à certains dirigeants quadragénaires de poursuivre leur ascension en bénéficiant de belles promotions internes. C’est le cas de Nicolas Aubert, promu directeur général Europe du Sud chez Chartis, de Nicolas Moreau, passé d’Axa UK à Axa France, de Jean-Laurent Granier, devenu directeur de la région Méditerranée-Amérique latine chez Axa, ou encore de Frédéric Grand, nommé directeur commercial courtage chez Allianz France. Chez les bancassureurs aussi, la mobilité interne a joué à plein. Ainsi, Jérôme Grivet (49 ans), ex-Crédit Lyonnais et ex-Calyon, a succédé à Bernard Michel, parti à la retraite, à la tête de Crédit Agricole Assurances, tandis que Renaud Dumora (44 ans), a été promu directeur finance et risques chez BNP Paribas Assurance en juillet 2009. De fait, c’est dans ces fonctions que les assureurs pourraient à l’avenir procéder à quelques transferts. « Sur certains métiers, comme la gestion des risques, la gestion d’actifs et les investissements, les assureurs ont su recruter en dehors de leur univers », conclut Lawrence Trefi.

A lire aussi