Des administratrices, mais rarement françaises

le 03/11/2011 L'AGEFI Hebdo

Les femmes mettront du temps avant de crever le plafond de verre dans la finance en France. Selon un sondage réalisé par eFinancialCareers entre fin septembre et début octobre auprès de 351 financiers français, plus de la moitié (52 %) sont convaincus que le nombre de femmes à des postes de direction n’évoluera pas au cours des cinq prochaines années. Et pour les 45 % qui prévoient une augmentation, cette dernière passera par la loi. Justement, concernant les conseils d’administration, grâce à la loi Copé-Zimmermann, l’entrée des femmes françaises s’accélère en 2011 avec plus de 20 % d’administratrices dans les groupes du CAC 40. Mais un élément freine leur accès aux conseils d’administration. Il s’agit de l’exigence d’internationalisation : selon le dernier baromètre Diafora-BoadWomen Partners, 59 % des nouvelles administratrices du CAC 40 sont ainsi étrangères.

A lire aussi