La génération « Y » bouleverse les recrutements des banques

le 06/01/2011 L'AGEFI Hebdo

De 2010 à 2014, près de 160.000 personnes viendront étoffer les effectifs des grandes banques françaises dans l’Hexagone. C’est ce que prévoit SIA Conseil dans une étude récente, en précisant que « le nombre de recrutements va augmenter de près de 50 % d’ici à 2014 » (voir le graphique). Parallèlement, le coût du recrutement augmentera d’un peu plus de 40 % en moyenne entre 2008 et 2014, signale l’étude qui explique cette tendance par l’intensification de la guerre des talents et une fidélisation plus difficile de la génération dite « Y » (les 18-30 ans) : « Aussi appelée génération ‘zapping’, ces nouveaux arrivants (..) présentent un rapport au travail différent de celui de leurs aînés et n’hésitent pas à changer d’emploi dès qu’ils s’y ennuient. » Ce qui conduira au maintien des investissements en marketing liés aux ressources humaines afin d’« attirer cette nouvelle génération plus volatile ».

A lire aussi