L’avis de... Bernard Cauchy, président de HandiFormaBanques

« Une inadéquation avec la formation exigée par les banques »

le 25/11/2010 L'AGEFI Hebdo

Quels sont les défis des banques en matière de handicap ?

En termes de recrutement, les banques sont principalement confrontées à l’inadéquation entre les qualifications des personnes handicapées, dont 80 % ont un niveau inférieur au bac, et la formation exigée, au moins de niveau bac+2. Sous l’égide du Centre de formation de la profession bancaire (CFPB) et de la Fédération bancaire française, une douzaine d’établissements, parmi lesquels BNP Paribas, Société Générale, BPCE et LCL ont décidé en 2007 de mutualiser la formation et le recrutement de salariés handicapés à travers notre structure.

Que propose concrètement votre association ?

L’idée est de proposer une formation en alternance de dix-huit mois, sous forme de contrat de professionnalisation, sur les métiers de base de chargés d’accueil et de téléconseillers, en partenariat avec le CFPB et l’Association pour la formation professionnelle des adultes. En amont, nous menons la présélection des candidats avec des organismes spécialisés comme Pôle Emploi ou Cap Emploi, la principale difficulté étant de trouver des demandeurs d’emploi ayant la fibre commerciale. Depuis 2007, nous avons mené plus de 1.500 entretiens, et 200 chômeurs ont été recrutés.

A lire aussi