Des femmes entrepreneurs à fort potentiel sur les bancs de Stanford

le 13/07/2015

Le "Women Entrepreneur Program" soutenu par BNP Paribas wealth management rassemble vingt quatre dirigeantes d'entreprises venues d'Europe, d'Asie et des Etats-Unis pour doper leurs qualités managériales et stratégiques.

Des femmes entrepreneurs à fort potentiel sur les bancs de Stanford

Depuis le dimanche 12 juillet Stanford accueille un public

un peu particulier. A l'initiative de BNP Paribas wealth management, 24

dirigeantes d'entreprises du monde entier assistent à des formations dispensées

par les prestigieux enseignants de l'université californienne aux 21 Prix

Nobel.

Sur les bancs de "La Ferme", des patronnes

d'entreprises venues de Belgique, d'Italie, de Chine, de Hong-Kong de

Singapour, des Etats-Unis et bien-sûr de France sont venues parfaire leurs

compétences en matière de management. Six représentantes françaises font

partie de la délégation. Sandra Legrand (Kalidea), Yseulys Costes (1000

Mercis), Pascale Bouille (Vectalys), Laurence Onfroy (Tempting Places), Anne-Cécile Worms (Art2M) et Laëtitia Gazel Anthoine (Connecthings) ont été sélectionnées pour représenter l’hexagone.

Les cours et les conférences se déroulent sur le campus de

Palo Alto, indique BNP Paribas wealth management. Deux thématiques majeures ont

été retenues par les organisateurs du programme. "Comment développer ses

qualités stratégiques", et "Comment nourrir votre vision avec perspicacité

académique". L'objectif de ces cours est de "développer les

compétences managériales et d'identifier les opportunités de croissance

externe", explique la banque. Mais au-delà des cours qui seront dispensés, c'est surtout

"la perspective d'échanges et de networking" qui devrait représenter

le moteur principal pour ces dirigeantes, ajoute BNP.

A lire aussi