Les connaissances en finance des jeunes Français laissent à désirer

le 09/07/2014

L’enquête réalisée à l’initiative de l’OCDE par le programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) a permis d’évaluer évaluer la culture financière des adolescents de 15 ans

Les connaissances en finance des jeunes Français laissent à désirer

L’enquête réalisée à l’initiative de l’OCDE par le programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) a permis d’évaluer  évaluer la culture financière des adolescents de 15 ans. L’objectif est de mettre en évidence les connaissances et les compétences financières dont les jeunes ont besoin pour passer de l’école aux études supérieures, à la vie active ou à la création d’entreprise.

Premier constat, les résultats des élèves français en culture financière sont inférieurs à la moyenne des treize pays et économies de l’OCDE ayant participé à l’évaluation. En effet, environ un élève sur cinq (19,4 %, contre 15,3 % en moyenne dans l’OCDE) n’atteint pas le niveau de compétence de base en culture financière. L’étude relève la mauvaise adéquation entre le niveau des élèves français en culture financière et ce que leurs résultats en mathématiques et en compréhension de l’écrit auraient pu laisser penser.

Le PISA met en lumière le fait qu’en France l’écart de performance entre les différents groupes socio-économiques est plus large que la moyenne de l’OCDE. Ainsi, les élèves issus d’un milieu dit favorisé obtiennent 61 points de plus en culture financière que ceux de milieu socio-économique plus modeste.

La situation française demeure paradoxale, sachant que plus de 8 élèves sur 10 possèdent un compte bancaire ou une carte de paiement prépayée, à l’image de l’ensemble de la population, qui bénéficie d’un niveau d’accès relativement élevé aux produits et services financiers (87 % des 15-24 ans et 99 % des adultes de 25 ans et plus possèdent un compte dans un établissement financier officiel ou à la poste), le niveau de connaissance de ces produits par les jeunes reste relativement faible .

A lire aussi