BPCE s’engage en faveur de la mobilité interne

le 25/02/2013

Fruit du rapprochement des Banques Populaires et des Caisses d’épargne en 2009, le groupe lance un référentiel d'emplois communs à toutes ses entités.

BPCE favorise la mobilité interne. Photo: PHB

Dans la lignée des engagements pris en 2011, lors de la signature d’un accord GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences), le groupe BPCE, fruit de la fusion en juillet 2009 des Banques Populaires et des Caisses d'épargne, a mis en place un dispositif dédié à la mobilité professionnelle de ses salariés. « Pour mettre en place ce projet, dénommé JUMP (J’ai une mobilité personnalisée), les directions des ressources humaines (celle de BPCE et celles des entreprises du groupe) se sont réunies à de nombreuses reprises afin de définir une cartographie des emplois communs à toutes les entités du groupe. A l’issue de ces réunions, ce sont 110 emplois repères qui ont été retenus et sont aujourd’hui décrits dans la base de données JUMP », explique Laurent Bouvot, responsable emplois et carrières à la direction des ressources humaines du groupe BPCE.

Accès à l'ensemble des emplois disponibles

Désormais, les salariés de chacune des entités du groupe (Banques Populaires, Caisses d’épargne, Natixis, …) auront donc accès, via un Intranet, à l’ensemble des emplois disponibles chez BPCE. « Plus qu’un simple listing de fiches métiers, l’application JUMP offre aussi à nos collaborateurs une vision globale de l’état de notre marché de l’emploi interne, les informe sur le profil requis pour chacun de ces postes, et sur les passerelles entre les emplois », précise Laurent Bouvot. S’agissant d’un logiciel standardisé (développé par la société Dévolia) ne prenant pas en compte le profil de compétences du salarié, mais seulement sa formation initiale, les proximités entre emplois dessinées par JUMP restent des parcours illustratifs et théoriques. « L’utilisation de cet outil peut aussi s’inscrire  dans le cadre d’une phase préparatoire à un entretien avec le manager et le gestionnaire RH, qui prendront alors  en compte la spécificité de l’entreprise, l’expérience et le profil du collaborateur», souligne-t-il.

Un outil aussi bien bénéfique au groupe, qui souhaite promouvoir la mobilité interne, qu’à ses 117.000 collaborateurs, répartis à travers plusieurs dizaines d’entreprises. « Nous voulons, à l’aide de JUMP, montrer la richesse de nos opportunités de carrières en présentant la multitude de passerelles existantes entre nos différents emplois. Ce projet nourrit par ailleurs l’ambition de faire de la mobilité interne un outil de promotion professionnelle à la portée de l’ensemble de nos collaborateurs », conclut le responsable emplois et carrières du groupe.

A lire aussi