Une formation financière pour les salariés des fonctions supports

le 21/01/2013

CFA Institute lance le Claritas Investment Certificate, nouveau programme d’examen international destiné aux collaborateurs du secteur financier qui n’interviennent pas sur les marchés.

Formation financière: CFA institute cible les fonctions supports. Photo: PHB

« Le programme Claritas est idéal pour les nombreux employés de l'industrie financière qui ne sont pas directement impliqués dans l'analyse ou qui ne prennent pas de décisions d'investissement. Des services clients à la conformité, des ressources humaines aux services informatiques et de la vente au juridique en passant par le marketing, cette formation a pour objectif d’améliorer les connaissances financières des fonctions supports », détaille John Bowman, qui en est le responsable. « Pour créer Claritas, nous avons engagé des leaders de l'industrie, des régulateurs, des universitaires et nos propres membres ». Il s’agit donc d’un programme

d’« auto-apprentissage » (qui ne comprend donc pas de cours), ouvert à tous les collaborateurs du secteur financier, sans exigence de formation, ni d’expérience.

Pour lui, ce programme répond à la fois à une demande de dirigeants de l’industrie financière et de régulateurs. « Claritas a été mis en place suite à nos enquêtes de satisfaction réalisées en 2010 et en 2011. Plus de deux tiers des répondants y déclaraient en effet qu’il était important d’améliorer les connaissances financières des salariés n’étant pas directement impliqués dans le processus de prise de décisions d'investissement. Nous avons donc décidé de créer une formation destinée à combler l’écart de connaissance existant entre les fonctions supports et les fonctions financières », poursuit John Bowman.

S’il estime que le manque de connaissances financières des employés de ces fonctions supports n’est pas à l’origine des dysfonctionnements ayant eu lieu dans le secteur de la finance, John Bowman est en revanche convaincu qu’augmenter leurs compétences dans le domaine permettrait au secteur financier de regagner la confiance de ses clients et du grand public, le changement devant venir de l’intérieur. Ainsi, il a pu constater que « lorsque la confiance dans les services financiers est très basse, beaucoup d’acteurs tentent de la regagner en améliorant le niveau de connaissance de leurs cadres, mais aussi en enseignant l’éthique dans le secteur de l’investissement, et pas seulement auprès des décisionnaires. L’élargissement de leur champ de connaissance renforce leur crédibilité et la confiance auprès des clients ».

L’éthique, à laquelle le CFA Institute est « très attaché », selon John Bowman, apparait en effet indispensable au rétablissement de l’intégrité du secteur financier. Dans l’enquête 2013 sur le sentiment vis-à-vis des marchés mondiaux menée par le CFA Institute, plus de 65% des répondants ont déclaré que le manque de culture éthique dans les sociétés financières a été la plus grande cause du déclin de la confiance dans les marchés. Elle est de fait placée au cœur du programme Claritas. « Le deuxième des sept modules de cours est Éthique et Réglementation, l’objectif étant que les élèves puissent promouvoir le professionnalisme et un comportement éthique sur les marchés », précise John Bowman.

Outre l’amélioration de la réputation du secteur financier, le programme Claritas permet à ses bénéficiaires de se développer personnellement et professionnellement. « Ils gagneront grâce à cette formation un nouveau niveau de compréhension qui leur profitera au cours de leurs carrières, quoi qu'ils souhaitent faire dans l'avenir », espère-t-il. Déjà, 3.000 candidats issus de 68 entreprises se sont inscrits à un « programme pilote ».

A lire aussi