Le secteur bancaire se mobilise pour l’emploi des travailleurs handicapés

le 17/07/2012

Dernières en date parmi les initiatives récentes, le Tour de France 2012 des compétences du Crédit Agricole et le renouvellement du label diversité de BNP Paribas.

Illustration : Fotolia

Conscient des efforts qu’il reste encore à fournir afin d’atteindre les objectifs fixés par la loi handicap de 1987 (imposant à 6% la part des travailleurs handicapés en entreprise), le secteur bancaire se mobilise.

Un secteur bancaire conscient des enjeux

Cependant « si on veut changer durablement le regard porté sur le handicap dans l’entreprise, il ne faut pas s’engager dans cette démarche en raison de contraintes réglementaires », explique Jean-Marc Cros, directeur des ressources humaines du Crédit Agricole d’Ile de France, ce projet résulte avant tout d’un véritable engagement citoyen de notre groupe ». Depuis 2006, la banque verte a ainsi recruté plus de 2.580 collaborateurs handicapés, dont 787 en CDI et 1.437 en alternance. Il compte à ce jour 4.636 collaborateurs en situation de handicap. Long de 4.620 km, son dernier tour de France est passé par 35 villes pour effectuer 1.200 entretiens.

S’ouvrir à la diversité, telle est l’ambition partagé par BNP Paribas et le Crédit Agricole. Les projets mis en œuvre résultent d’une double volonté : élargir non seulement le recrutement aux travailleurs handicapés mais également sensibiliser le grand public aux enjeux sociétaux du handicap.

Une mobilisation renforcée

De son côté BNP Paribas a signé un second accord d'entreprise en faveur de l'emploi des personnes handicapées. Il est entré en vigueur à compter du 1er janvier 2012 et ce pour une durée de quatre ans (2012-2015). Ce nouvel accord fait suite à la création, en 2006, de la « mission handicap » ainsi qu’à la signature d’un premier accord d’entreprise, datant de 2008, qui a marqué un tournant dans l’engagement du groupe. « Notre action s’articule autour de quatre axes principaux : promotion du recrutement, sensibilisation des collaborateurs, maintien dans l’emploi et augmentation du recours aux prestations du secteur protégé et adapté », indique Dominique Bellion, responsable de la Mission Handicap de BNP Paribas. A terme, le nouvel accord a pour ambition de permettre le recrutement de 200 salariés en situation de handicap, soit une progression de 18% par rapport aux 170 embauches de l'accord précédent.

Favoriser une insertion professionnelle durable

En partenariat avec l’association Handiformabanques, commune à la profession bancaire, BNP Paribas et le Crédit Agricole tentent d’accélérer l’intégration des salariés en situation de handicap à travers un réseau interne de correspondants handicap. Alors que ce réseau dans l’ensemble des entités du Crédit Agricole compte 70 personnes, le second accord de la BNP fait passer son nombre à 20.

En outre, pour des adultes handicapés demandeurs d’emploi ne disposant d’aucune formation initiale, les deux banques mettent en place des formations diplômantes en alternance de niveau BAC+1. Les personnes acquièrent ainsi une expérience professionnelle dans le secteur bancaire et valident un diplôme à l’issue de leur formation. Celle-ci prépare soit au métier de conseiller d’accueil, soit au métier de téléconseiller.

Communiquant régulièrement auprès de l’ensemble du personnel via des guides spécifiques ou l’intranet, BNP Paribas met également en place des ateliers de sensibilisation et des formations ciblées pour informer sur les natures de handicap. « Parler du handicap pour modifier l’idée que l’on s’en fait, reste une mission de longue haleine », reconnaît Dominique Bellion. Les récentes initiatives attestent en tous cas d’un engagement durable de la profession bancaire en faveur du handicap.

A lire aussi