Partenariat

Dossier

Finance verte – Proposition 4 : Investir dans les énergies renouvelables

Natixis Global Asset Management
Finance verte – Proposition 4 : Investir dans les énergies renouvelables

La fréquence croissante des événements climatiques extrêmes, épisodes caniculaires ou tempêtes tropicales ces derniers mois, les prévisions d’extinction d’ici la fin du siècle de la moitié des espèces vivantes sur Terre montrent  qu’il est plus que jamais temps d’agir contre le changement climatique car il est amené à refaçonner durablement non pas le monde de demain, mais celui d’aujourd’hui. Face à l’impact sur l’équilibre planétaire de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, on peut rester dans le déni ou bien s’engager, comme l’ont fait la quasi-totalité des pays signataires de l’accord de Paris, pour tenter de maintenir le seuil d’augmentation de la température mondiale en dessous de 2%. Il est encore temps d’agir.

Les acteurs de la finance ont aussi ce pouvoir !

Soumis à l’article 173 de la Loi Transition Energétique, les investisseurs institutionnels français ont désormais l’obligation réglementaire de décrire la manière dont ils intègrent les critères ESG (Environnement, Social, Gouvernance) dans leur politique d’investissement et d’évaluer l’empreinte carbone de leurs portefeuilles.

C’est un bon point de départ : il faut savoir où l’on se trouve avant de mettre le cap vers l’objectif !

Pour faire baisser la température de vos investissements, nous vous proposons une série d’articles pour mesurer l’empreinte carbone et agir à travers vos choix d’investissement contre le réchauffement climatique.

Le marché des énergies renouvelables (d’origine solaire et éolienne) continue de connaître une forte croissance en Europe. Cette industrie désormais compétitive en termes de coût n’est plus subventionnée et est devenue mature. Cette classe d’actifs alternative aux produits de taux distribue des rendements réguliers et constitue une source de diversification dans un portefeuille institutionnel. Son empreinte climatique est par construction faible, du fait de l’importance des émissions carbone évitées. Cette classe d’actifs présente également un traitement réglementaire favorable pour les investisseurs soumis à Solvency 2. 

Visionner l'interview vidéo de Raphaël Lance