Dossier

Allianz à la manœuvre pour relancer Pimco

Allianz à la manœuvre pour relancer Pimco

Pimco n'a pas fini de subir les conséquences du départ de son gérant star Bill Gross fin septembre. La filiale de gestion d'actifs d'Allianz vient de perdre le mandat d'un fonds obligataire « total return » de 6,16 milliards de dollars, baptisé jusqu'ici AST Pimco Total Return Bond Portfolio, commercialisé par l'assureur américain Prudential Financial. Pour ne rien arranger, Pimco se voit également déposséder par Prudential Financial de la gestion de la poche obligations américaines du portefeuille AST Advanced Strategies, dont l'encours atteignait 8,75 milliards de dollars au 30 septembre. 

L’enjeu est d’importance. La société de gestion Pimco fournissant à Allianz un quart de son résultat opérationnel, le départ à la fin du mois de septembre de Bill Gross, co-fondateur et gérant vedette, inquiète les grands actionnaires de l'assureur. L’emblématique fondateur de la firme californienne et gérant du plus gros fonds obligataire mondial, a préféra rejoindre son petit concurrent Janus Capital. Le titre de son nouvel employeur a d’ailleurs grimpé de 41 % le jour de l’annonce du transfert, un bond qui illustre la surprise et les attentes des investisseurs: avec 178 milliards de dollars (140 milliards d'euros) d'encours à fin juin, la société de Denver est onze fois plus petite que Pimco et ses 1.970 milliards de dollars d'actifs. 

De son côté, le fonds étendard de Pimco, Total Return Fund, a vu son total d'actifs nets fondre de 10 % sur le mois de septembre, selon les données de Morningstar. Les sorties de capitaux ont atteint 23,5 milliards de dollars le mois dernier, avec un pic observé le 26 septembre, jour de la révélation du départ de Bill Gross. 

En réaction, Allianz a annoncé du changement dans son organigramme. Oliver Baete prendra ainsi la relève de Michael Diekmann en mai 2015. Membre du directoire depuis 2008, il peut faire valoir une solide expérience.