La chronique de l'actualité

Le revenant Pirelli rouvre le marché européen des IPOs après la pause estivale

le 05/09/2017

Philippe Mudry

Philippe Mudry

L’Italie qui bataille pour conserver ses fleurons pourra se réjouir en cette rentrée puisque la Bourse de Milan va accueillir un revenant : le fabricant de pneus Pirelli dont 40% du capital au plus seront placés pour cotation en octobre.

Le marché répondra-t-il présent à cette première introduction d’envergure depuis la pause d’été, à la fois en volume et en prix ? 

La question n’intéresse pas que son inusable patron, Marco Tronchetti Provera, actionnaire indirect important de Pirelli.

En prix, les analystes tablent entre 7 et 8 fois l’excédent brut d’exploitation, soit plus de 8 milliards d’euros en moyenne.

Ce n’est pas beaucoup plus que ce que son propriétaire majoritaire actuel ChemChina avait payé en 2015, mais très supérieur à ce que vaut Michelin, qui traite à un multiple de 5 environ.

Peut-être le positionnement haut de gamme de Pirelli le justifie-t-il, voire son changement de profil : depuis sa sortie de la cote, il a cédé son activité pneus de camions à son actionnaire chinois.

Le volume de demande donnera une idée de la profondeur actuelle des marchés européens.

L’Europe a connu un flux d’IPOs soutenu en 2017 et sur toutes ses places, des candidats à la cote se préparent.

La banque autrichienne Bawag vise ainsi celle de Vienne en octobre pour une capitalisation estimée à 5 milliards ;

de même, après le succès de l’introduction de Delivery Hero, son propriétaire allemand Rocket Internet préparerait celles d’autres sociétés de son portefeuille comme Hello Fresh et Home24.

Surtout, Siemens pourrait coter sa filiale de santé Healthineers, estimée autour de 40 milliards. A

Au menu encore, pourquoi pas, des privatisations inattendues en France, comme la FDJ, évoquée depuis longtemps

Sur le même sujet

A lire aussi