La chronique de l'actualité

Twitter cherche le bon plan

le 28/10/2016

Alexandre Garabedian

Jack Dorsey a un « plan clair » pour que Twitter devienne enfin profitable. Un plan social, plus précisément, puisque le fondateur et patron de la plate-forme de messagerie électronique vient d’annoncer la suppression de 9% des effectifs du groupe. Il y a un an, la célèbre firme à l’oiseau bleu avait déjà réduit de 8% le nombre de ses collaborateurs. Avec ces nouvelles coupes, le réseau social espère dégager ses premiers bénéfices en 2017. Et pour crédibiliser ses propos, Jack Dorsey a pu s’appuyer jeudi sur des résultats trimestriels meilleurs qu’attendu.

Rien ne dit pourtant que ces annonces suffiront à rassurer les investisseurs et à sortir Twitter de l’ornière. Le réseau social a toujours du mal à faire croître son audience et à la monétiser. Le groupe revendique désormais 317 millions d’utilisateurs actifs dans le monde. Un chiffre en hausse de 3% en un an mais qui reste très loin de la croissance affichée par ses concurrents, comme Instagram et Snapchat. La progression du chiffre d’affaires est la plus faible enregistrée par le groupe à ce jour, et le réseau social a encore perdu 103 millions de dollars au troisième trimestre. Au même stade de son développement en nombre d’utilisateurs, Facebook dégageait un milliard de bénéfice avant impôt.

Les difficultés de Twitter ont fait fuir ces dernières semaines de nombreux repreneurs potentiels, comme Salesforce, Alphabet et Walt Disney. En faisant maigrir l’entreprise, Jack Dorsey peut rendre la mariée un peu plus belle. Pour se montrer encore plus convaincant, le dirigeant aurait aussi intérêt à se consacrer à plein temps à l’entreprise, ou à en laisser les rênes à d’autres. Jack Dorsey dirige en effet à la fois Twitter et le système de paiement Square. Un cumul de mandats qui rend les investisseurs de plus en plus critiques. 

Sur le même sujet

A lire aussi