La chronique de l'actualité

Le marché des IPO se ranime doucement en Europe

le 06/09/2016

2016 ne restera pas dans les annales de la Bourse européenne par le dynamisme du marché primaire, introductions en Bourse et augmentations de capital, médiocre pour ne pas dire pis.

Le Brexit et le trou d’air qu’il a suscité sur les marchés n’y est pas pour rien.

Mais quelques belles introductions devraient néanmoins animer les cotes du continent d’ici la fin de l’année.

Hier c’est l’opérateur historique espagnol Telefonica, en mal de désendettement, qui est venu nourrir une tendance naissante à la reprise des opérations.

Il veut placer sur le marché 49% au plus du capital de sa filiale d'infrastructures Telxius qui pèse près de 700 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Telefonica pourrait aussi mettre en Bourse avant début 2017 sa filiale britannique O2 que la Commission de Bruxelles lui a interdit de vendre aux Hongkongais Hutchison.

La nouvelle mérite cependant confirmation, car l’opération pourrait opter pour une simple ouverture du capital à de nouveaux actionnaires triés sur le volet.

La Bourse de Madrid, décidément active, pourrait encore accueillir la compagnie aérienne à bas coûts Volotea.

Autre grosse opération attendue en Europe, Advent et Bain actionnaires du groupe scandinave de services de paiement Nets, vont l’introduire à la Bourse de Copenhague. Objectif, lever 740 millions d’euros.

En France, c‘est Alain Afflelou, un revenant, qui est le plus avancé pour faire son retour à la cote d’ici la fin de l’année.

Pour l’heure, la vigueur des indices cet été laisse espérer un bon timing pour ces introductions.

Le français Remy Cointreau et le logisticien britannique Segro, qui se sont présentés sur le marché la semaine dernière, y ont l’un et l’autre trouvé bon accueil.

Sur le même sujet

A lire aussi