La chronique de l'actualité

VW parait en bonne voie de sortir de son enfer boursier

le 21/07/2016

Philippe Mudry

Depuis septembre, quand la firme a admis avoir triché pour satisfaire aux standards d’émissions polluantes aux Etats-Unis, Volkswagen vit un enfer boursier.

Celui-ci se paye, 10 mois plus tard, par un cours encore inférieur d’un tiers à son niveau de l’époque.

Or cette épreuve pourrait prendre fin si l’on en juge par les résultats publié hier par le constructeur.

Ceux-ci sont si encourageants que VW a décidé de les publier avec une semaine d’avance.

Bien lui en a pris car cette heureuse surprise a propulsé le cours  de plus de 5%.

Ce qu’ils révèlent, c’est une remontée forte et inattendue de la profitabilité.

Le bénéfice opérationnel sur le semestre a atteint 7,5 milliards d’euro, soit un milliard de plus que ce qu’espéraient les analystes.

Ce résultat est dû à la remontée des ventes en Europe, une tendance dont VW a donc pu bénéficier en dépit de ses déboires américains.

De même le renouvellement des flottes d’entreprises a heureusement surpris et là encore, le constructeur a su profiter des appels d’offres.

Cette résistance commerciale, mais aussi l’efficacité des mesures de réduction de coûts prises depuis un an par VW, avaient été sous-estimées par le marché.

Et celui-ci paraît prêt dès lors à réviser son jugement sur la valeur.

Cela ne signifie pas que toute méfiance ait disparu.

VW, qui vient de se faire assigner par plusieurs Etats américains, dont celui de New York, a dû passer pour y faire face 2,2 milliards d’euros de provisions supplémentaires pour les passer à 18,5 milliards.

Reste qu’un rattrapage du cours paraît plausible.

Il y a de la marge puisque depuis 10 mois sa sous-performance approche 10% par rapport à son indice sectoriel de référence, et 25% contre le DAX à Francfort !

A lire aussi