La chronique de l'actualité

Danone veut s’imposer sur le marché du bio aux Etats-Unis

le 08/07/2016

Philippe Mudry

L’an dernier, deux géants de l’agro-alimentaire, Kraft et Heinz fusionnaient.

Enjeu : restructurer les activités et repenser les produits pour tenir compte de la mutation rapide des goûts de l’américain moyen vers le bio et les aliments sains.

Ce marché, c’est précisément celui sur lequel a décidé de s’imposer aux Etats-Unis en racheter WhiteWave, leader sur ce segment.

Le marché l’a compris et c’est pourquoi le cours du français a flambé après l’annonce : pour Danone, tout est stratégique dans ce rachat.

-L’activité donc, cruciale pour l’avenir du groupe français;

-la cible, unique en son genre car affichant la croissance – objectif essentiel de l’acquéreur - la plus rapide de son secteur ;

-le pays, car Danone y est encore relativement petit. Il y réalisera désormais 22% de ses ventes, contre 12%.

Cela lui permettra d’entre dans le club des ceux qui comptent dans l’agro-alimentaire américain, et de relativiser la part d’autres marchés, développés mais aussi émergents où les temps sont plus difficiles.

La réalisation de ces objectifs a naturellement un prix : 21 fois l’excédent brut d’exploitation et 40 fois le résultat net.

C’est beaucoup, très au-dessus des standards du marché, même si Danone a déjà  autrefois racheté Numico pour des multiples équivalents. Tout sera payé en cash, financé par endettement, taux bas obligent. Danone, qui dispose d’un solide bilan, peut se le permettre.

Pour autant, il n’est pas certain que cet effort suffise puisque le cours de la cible a coté un moment hier au-dessus du prix d’offre.

Preuve que le marché n’exclut pas que des géants traditionnels, comme General Mills ou Campbell Soup, entreent dans la bataille pour ne pas perdre la guerre du bio.

A lire aussi