La chronique de l'actualité

IPO, une fenêtre s’ouvre avant le Brexit

le 19/05/2016

Philippe Mudry

Pas facile de lever du capital en Bourse en ces temps troublés : quelques courageux s’y risquent néanmoins avec des opérations de taille significative, qui testeront l’appétit des investisseurs européens avant la grande épreuve du référendum sur le Brexit.

Le distributeur de meubles Maisons du Monde en France, et la division éclairage de Philips ont donc sauté le pas.

Ils viennent de publier leurs fourchettes de prix et démarré le placement des titres pour cotation le 26 mai.

Le premier espère lever 440 millions d’euros au plus et le second jusqu’à 850 millions.

L’accueil du marché aura une influence cruciale sur deux autres opérations annoncées mais pas encore lancées :

l’IPO de l’assureur néerlandais ASR, pour quelque 800 millions d’euros, et de l’énergéticien danois - également public - Dong Energy, qui souhaite lever entre 1,5 et 2 milliards de dollars.

Cela en ferait la plus grosse entrée en bourse de l’année sur un marché européen.

Beaucoup dépendra, s’agissant du succès des deux opérations engagées du contexte politique en Europe, où le scrutin britannique sera suivi d’élections générales en Espagne, et bien sûr des prix proposés.

De ce point de vue, on sent que les candidats à la cote en sont conscients.

Maisons du Monde par exemple, propose une fourchette correspondant à un multiple du cours sur excédent brut d’exploitation compris entre 10 et 12.

Or certains concurrents comparables sont cotés avec un multiple de 13.

Pour autant, le succès n’est pas garanti car une grande prudence du marché est perceptible face aux nouveaux venus.

Cette réserve vient ainsi de contraindre Française de l’énergie à renoncer in extremis à la cote et à lever des fonds par emprunt obligataire. 

A lire aussi