L’automobile française ne sort pas de sa spirale baissière

le 01/03/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Parc automobile de la marque Citroën.
(© UE EC S Solal)

Les immatriculations de voitures neuves dans l'Hexagone n'en finissent pas de chuter. Elles ont plongé de 20,95% à 132.637 unités en février, plus que la baisse de 5,85% observée en janvier, selon les derniers chiffres publiés lundi matin par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Il s'agit de leur septième mois consécutif de baisse. Les particuliers préfèrent jouer la prudence avant de puiser dans leur épargne pour renouveler leur véhicule.

Stellantis (PSA-Fiat Chrysler) a accusé une baisse de 25,64% de ses immatriculations en février, tandis que le groupe Renault a vu les siennes reculer de 22,23%.

Malgré cette nouvelle baisse, le CCFA a toutefois maintenu sa prévision d'un rebond du marché automobile français d'environ 9% sur l'ensemble de 2021, sauf en cas de nouveau confinement. En 2020, le marché a chuté de 25%.

Un porte-parole du CCFA a précisé que la pénurie de composants électroniques, qui perturbe depuis plusieurs semaines la production des constructeurs automobiles à travers le monde, a commencé à peser sur les prises de commandes à la fin du mois dernier.

Sur le même sujet

A lire aussi