Le conseil d’administration de Suez rejette l'OPA de Veolia

le 26/02/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Suez, gestion de l’eau et traitement des déchets, bureaux à La Défense.
(Bloomberg.)

C’est toujours non. Suez a annoncé vendredi que son conseil d'administration avait rejeté l'offre publique d'achat (OPA) de Veolia de 18 euros par action. Lors d'un réunion tenue mercredi, le conseil d'administration de Suez a décidé à l'unanimité « que les conditions n'étaient pas réunies pour accueillir favorablement » le projet de rachat de Veolia. Le PDG de ce dernier, Antoine Frérot, avait une nouvelle fois appelé jeudi le conseil d'administration de Suez à le recevoir pour qu'il expose son projet.

Suez a réitéré plusieurs critiques sur l'OPA de son rival, avançant que « la valeur intrinsèque » du groupe est supérieure au prix proposé par Veolia, et que ce prix ne prend pas en compte les synergies liées à l'offre. Suez a également de nouveau pointé « de sérieux problèmes de concurrence » liés à l'opération et réaffirmé que le dépôt du projet d'offre constituait une violation de l'engagement d'amicalité de Veolia.

Suez a également affirmé qu'il prendrait « toute mesure utile pour s'assurer que Veolia n'impose pas ses propres intérêts » lors de sa prochaine assemblée générale des actionnaires. Le directeur général du groupe, Bertrand Camus, a indiqué lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes, que la date de cette assemblée générale n'était pas encore fixée.

Le groupe a dit avoir mandaté en qualité d'expert indépendant le cabinet Finexsi dans le cadre du règlement général de l'Autorité des marchés financiers, afin de rendre sa note en réponse au projet d’OPA de Veolia.

Suez tente de résister à l'offensive de Veolia qui a déposé début février une offre publique d'achat (OPA) hostile sur les 70,1% du capital de son rival qu'il ne possède pas encore.

Retour à la croissance en 2021

Suez a fait ces annonces vendredi tout en livrant ses perspectives 2021 et des résultats annuels marqués par la crise sanitaire.

Pour l'année en cours, Suez a pour objectifs des revenus supérieurs à 16 milliards d'euros et « un retour de la croissance organique », un résultat opérationnel (Ebit) compris entre 1,4 milliard et 1,6 milliard d'euros, un bénéfice net par action de 0,8 à 0,85 euro et un flux de trésorerie libre récurrent de plus de 500 millions d'euros.

Le groupe a accusé en 2020 une perte nette part du groupe de 228 millions d'euros, contre un bénéfice net de 352 millions d'euros en 2019. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) s'est établi à 2,8 milliards d'euros, contre 3,2 milliard d'euros en 2019. Il a représenté 16,4% du chiffre d'affaires, contre 17,9% en 2019.

Le chiffre d'affaires de Suez a reculé de 4,5%, à 17,2 milliards d'euros. A taux de change et périmètre constants, les ventes sont ressorties en baisse de 2,8%.

Sur le même sujet

A lire aussi