Engie n’exclut pas une mise en Bourse de ses actifs non stratégiques

le 13/11/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Engie, groupe d’énergies, La Défense (92)
(RK.)

Engie n'écarte aucune option concernant les cessions d'actifs envisagées dans le cadre de sa revue stratégique.

« Nous n'excluons aucune piste à ce stade, que ce soit une IPO [introduction en Bourse, ndlr] ou des cessions par fusions-acquisitions », a déclaré vendredi Judith Hartmann, la directrice financière d'Engie, lors d'une conférence pour les analystes.

Parmi les actifs à vendre figure une grande partie des activités de services d’Engie, le groupe souhaitant se concentrer sur les infrastructures énergétiques et les énergies renouvelables.

S'agissant de la filiale GRTgaz, qui possède et exploite en France le plus long réseau de transport de gaz naturel à haute pression d'Europe, il n'y pas pas de calendrier précis ni de discussions en cours pour une cession de parts. « C'est quelque chose qui n'est pas imminent », a indiqué Judith Hartmann.

Autre actif à vendre GTT. Engie a lancé une revue stratégique portant sur sa participation de 40,4% au capital du fabricant de membranes pour le transport et le stockage du GNL. « Engie envisagera de vendre tout ou partie de cette participation soit par le biais d'un processus de vente formel à un tiers soit par une vente sur les marchés », a expliqué le groupe.

Engie compte préciser dans le courant du premier semestre l'impact de son programme de cessions sur ses perspectives et son dividende, a ajouté la directrice financière.

En milieu de journée, le cours de l'action Engie gagne 3,06% à 12,28 euros.

Sur le même sujet

A lire aussi