La bataille d’influence monte en puissance entre les actionnaires d’Unibail

le 23/10/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

centre commercial Forum des Halles à Paris (actif du groupe Unibail-Rodamco)
(Forum des Halles à Paris (photo Unibail-Rodamco))

Les anciens dirigeants Unibail-Rodamco-Westfield (URW) ont jusqu’au 10 novembre, date de l’assemblée générale du groupe, pour convaincre les actionnaires de ne pas voter l’augmentation de capital de 3,5 milliards d’euros proposée par la direction actuelle. Jeudi matin sur BFM Business, Guillaume Poitrinal, un ancien patron d’Unibail, a enchaîné les critiques envers l’équipe de direction actuelle. «La crise a révélé un défaut stratégique, elle a révélé que cette acquisition de Westfield a créé autour de 10 à 12 milliards de pertes», a-t-il déclaré. Guillaume Poitrinal appuie une fois de plus l’action du consortium d’investisseurs mené par son prédécesseur à la tête d’Unibail, Léon Bressler, et par le dirigeant d’Iliad Xavier Niel. Ceux-ci, qui s’étaient érigés les premiers contre cette opération, ont déclaré jeudi avoir fait passer leur participation dans le groupe de 4,1 à 5%. 

Sur le même sujet

A lire aussi