La crise contraint les pétrolières à des dépréciations massives

le 01/07/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Shell passera de 15 à 22 milliards de dollars de dépréciations et BP de 13 à 17,5 milliards. A long terme, ils anticipent un baril, respectivement à 60 et 55 dollars.