Le profil défensif de la FDJ est mis à l’épreuve

le 23/03/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'épidémie de Covid-19 a révélé des failles dans le modèle du groupe, dont la capitalisation boursière a chuté de 2,3 milliards d'euros en un mois.

Le profil défensif de la FDJ est mis à l’épreuve
Dans les circonstances actuelles, le groupe se révèle trop dépendant du réseau de vente physique.
(RK)
Promise au SBF 120 depuis son introduction à la Bourse de Paris à l’automne dernier, la Française des Jeux (FDJ) s’attendait probablement à une entrée plus flamboyante. Montée à un plus haut de 30,66 euros le 21 février, l’action de l’opérateur de jeux d’argent ne cotait plus que 19 euros...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi