Spirit subit l’effet domino provoqué par la crise du 737 Max

le 10/02/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

​L’équipementier aéronautique réduit à un cent symbolique le montant de son dividende trimestriel pour préserver ses liquidités.

Les effets de l’arrêt par Boeing de la production du 737 MAX commencent à se propager à l’ensemble de la chaîne aéronautique. Vendredi dernier, Spirit AeroSystems, l’un des principaux fournisseurs du fabricant d’avions dont il a été scindé en 2005, a annoncé la quasi-suppression de son dividende....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi