La facture du 737 MAX pour Boeing frôle les 19 milliards de dollars

le 29/01/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Boeing 737 Max
(Crédit Boeing.)

Boeing vire au rouge pour la première fois depuis 1997 en raison des coûts liés à l'interdiction de vol imposée à son 737 MAX. Entre les indemnités versées aux compagnies aériennes (8,3 milliards de dollars) et les charges relatives au programme (6,3 milliards), la facture atteint 14,6 milliards de dollars pour l'ensemble de l'exercice 2019. S'ajouteront 4 milliards de dollars supplémentaires en 2020. Au total, le coût de l'immobilisation de l'avion atteindra 18,6 milliards de dollars, contre 8 milliards auparavant estimé par Boeing.

Les analystes anticipaient toutefois une somme plus élevée. D'où la hausse de 2,57% du cours de l'action Boeing.

En 2019, l'avionneur a ainsi enregistré une perte nette de 636 millions de dollars contre un bénéfice net de 10,5 milliards en 2018. Le groupe a vu fondre un quart de son chiffre d'affaires, qui est passé de 101 milliards de dollars en 2018 à 76,6 milliards en 2019 (-24%).

Le 737 MAX est interdit de vol dans le monde depuis mars dernier à la suite de deux catastrophes aériennes en cinq mois, qui ont fait 346 morts au total.

La crise a conduit à la démission du directeur général Dennis Muilenburg le mois dernier. « Nous reconnaissons qu'il y a beaucoup de travail à faire », a déclaré le nouveau PDG, David Calhoun, dans le communiqué de résultats.

Sur CNBC, le nouveau dirigeant a dit s'attendre à ce que le calendrier de certification du 737 MAX soit respecté et il a regretté le manque de transparence de la précédente direction dans ses relations avec les compagnies aériennes. L'avionneur a fait savoir la semaine dernière qu'il n'espérait pas obtenir l'autorisation de remettre en service le 737 MAX avant la mi-2020, un délai revu à la hausse par rapport à ses précédentes estimations.

Sur le même sujet

A lire aussi