L’A220 fait dérailler Bombardier

le 17/01/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe canadien risque de ne pas avoir les moyens de supporter les surcoûts du programme. Au point de devoir quitter la coentreprise avec Airbus.