Fiat Chrysler accumule les contrariétés avant sa fusion avec PSA

le 06/12/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Déjà accusé de corruption par GM, le constructeur est soupçonné par le fisc italien d'avoir sous-valorisé Chrysler en 2014.

Chrysler FCA
Le litige porte sur une sous-évaluation de 5,07 milliards d'euros de la valeur de Chrysler dans les comptes de FCA.
(Photo Chrysler.)
Les contrariétés extérieures fleurissent à mesure que PSA et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) avancent dans leurs négociations de rapprochement. Le constructeur italo-américain risque en effet un redressement fiscal par les autorités italiennes, qui lui reprochent d'avoir sous-évalué de 5,07...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi