ArcelorMittal doit donner des gages au marché sur la suite de son aventure italienne

le 06/11/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe, qui publie ses résultats demain, a fait jouer la clause de retrait pour l'achat d'Ilva. Un dossier potentiellement coûteux.

Site ArcelorMittal de production d’acier de Dąbrowa Górnicza en Pologne.
Le marché italien est le deuxième plus gros consommateur d'acier en Europe.
(© EU EC Bartosz Siedlik)
Sur le papier, le rachat de la plus grosse aciérie d'Europe constituait un pari avisé pour ArcelorMittal. Mais depuis que le groupe a déclaré forfait lundi, le marché applaudit. Le sidérurgiste avait toujours peiné à convaincre les investisseurs de l'intérêt financier de cette acquisition...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi