En quittant La Roche-sur-Yon, Michelin accélère sa mutation industrielle

le 11/10/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe ferme son usine vendéenne pour réduire sa présence industrielle en Europe et diminuer ses coûts.

Six mois après son accession à la présidence de la gérance de Michelin, Florent Menegaux a déjà décidé la mise à l'arrêt de deux usines. Hier le fabricant de pneus a annoncé son intention de fermer d'ici à la fin de l'année prochaine son site de La Roche-sur-Yon, en raison de l'apathie du marché...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi