WeWork renonce à son IPO

le 30/09/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

WeWork est une start-up américaine spécialisée dans les espaces de travail partagés.
(Photo RK.)

Les dirigeants de WeWork font finalement marche arrière. La maison-mère de WeWork, The We Company, a indiqué lundi qu'elle allait demander le retrait de son introduction en Bourse (IPO), une semaine après la démission forcée de son poste de PDG d'Adam Neumann, le fondateur de la société de location d'espaces de bureaux partagés. «Nous avons décidé de reporter notre IPO pour nous concentrer sur notre coeur de métier», ont indiqué lundi les nouveaux co-dirigeants de WeWork, Artie Minson et Sebastian Gunningham. «Nous avons la ferme intention de faire fonctionner WeWork comme une société cotée, et nous avons hâte d'étudier de nouveau son introduction en Bourse à l'avenir», ajoutent-ils.

Cette décision de WeWork était largement attendue, après que la start-up ait reporté le lancement du processus d'IPO plus tôt en septembre, face au scepticisme des investisseurs au regard des pertes croissantes et de la main-mise inhabituelle d'Adam Neumann sur la société. Softbank, qui possède près d'un tiers de WeCo, devait y investir un milliard de dollars de plus. La valeur de WeWork était estimée à 47 milliards de dollars en janvier, mais sa valeur potentielle pour une IPO avait chuté à 10 milliards de dollars en septembre. 

We Company avait promis de poursuivre le processus d'introduction en Bourse et de le réaliser d'ici la fin de l'année, après la démission d'Adam Neumann. 

Sur le même sujet

A lire aussi