L’IPO de la filiale asiatique d’AB Inbev promet de battre des records

le 02/07/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L’IPO de la filiale asiatique d’AB Inbev promet de battre des records
(Photo SABMiller)

Budweiser Brewing Apac, filiale d'Anheuser-Busch InBev (AB InBev) en Asie-Pacifique, pourrait lever jusqu'à 11,2 milliards de dollars dans le cadre de son introduction à la Bourse de Hong-Kong, ce qui en ferait la plus importante IPO dans le secteur de l'agro-alimentaire et la plus importante de l'année. Le brasseur a lancé ce matin la procédure de constitution du livre d'ordres, en vue d'une première cotation le 19 juillet. L'IPO doit permettre à AB Inbev de réduire sa dette et à sa filiale de procéder à des acquisitions en Asie-Pacifique.

Budweiser Brewing propose 1,6 milliard de nouvelles actions, soit 15% environ de son capital élargi, à un prix unitaire compris entre 40 et 47 dollars de Hong Kong. La capitalisation boursière pourrait ainsi atteindre 63,7 milliards de dollars américains. En fonction du cours définitif d'introduction, l'opération pourrait rapporter entre 8,3 et 9,8 milliards de dollars. Le groupe pourrait même lever 11,2 milliards de dollars en cas d'exercice total de l'option de surallocation, qui porte sur 15% d'actions supplémentaires.

Si le prix d'introduction est fixé dans le haut de la fourchette indicative, il s'agira donc de la plus importante introduction en Bourse au monde dans le secteur de l'agro-alimentaire et des boissons, dépassant celle de Kraft pour 8,68 milliards de dollars en 2001, d'après Dealogic. Il devrait également s'agir de la plus importante introduction en Bourse de l'année à ce stade, devant celle d'Uber pour 8,1 milliards de dollars.

Budweiser Brewing exploite un portefeuille de plus de 50 marques dont Budweiser, Stella Artois et Corona. La société compte la Chine, l'Australie, la Corée du Sud, l'Inde et le Vietnam parmi ses principaux marchés.

L'opération est dirigée par JPMorgan et Morgan Stanley.

Sur le même sujet

A lire aussi