Engie ne voit pas l’Etat se précipiter pour vendre ses actions

le 17/05/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Engie ne s'attend pas à ce que l'Etat français se précipite pour réduire sa participation de 23,6% au capital. «A ce jour, je n'entrevois aucun signe me disant que l'Etat va se précipiter pour réduire sa participation», a déclaré Jean-Pierre Clamadieu, le président d'Engie, lors de l'assemblée...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi